Exploitation agricole Ca’Orologio

L’exploitation agricole Ca’Orologio

Le lieu

Ca’Orologio se situe à Baone, une petite commune sur le versant méridional des Monts Euganéens – qui tire probablement son nom des fêtes données en l’honneur de Bacchus à l’époque pré-romaine – dans la zone de Dénomination d’origine contrôlée des Monts Euganéens. Depuis les temps les plus anciens, la viticulture est la principale activité de cette région.

Bacchus

Certains diront, écrit l’auteur Pignoria en parlant de Baone, que ce petit bourg qui se situe sur le versant méridional aux pieds de Calaone, tire son nom de Bacchus, peut-être parce qu’autrefois on y célébrait des fêtes en l’honneur de Bacchus, avec leurs cortèges de cris et de vociférations. Mais quelque soit l’origine de son nom, il est chose certaine que Baone, de par sa situation et la délicatesse de ses vins, ne supporte pas de comparaison. [Pietro Maria Frambotto – Historia di Padova 1678 ]


Le climat

Protégée des vents du nord, Baone bénéficie d’un climat méditerranéen avec des hivers doux et des étés chauds et secs. Grâce à des températures moyennes plus élevées que celles de la plaine alentour, on y rencontre certaines espèces végétales thermophiles typiques du maquis méditerranéen – comme les câpres et le figuier de Barbarie ! – et on y cultive l’olivier depuis l’antiquité.

Le sol

Chacune des collines du paysage euganéen est le fruit d’un parcours géologique bien particulier. Chaque sol, donc, a sa propre personnalité. Les terrains de La Quercia (Monte Cecilia) sont nés d’un substrat carbonaté, engendré par la désagrégation de la roche-mère « Biancone » : une roche sédimentaire de nature calcaire. Les sols de Salarola, près de Calaone (col entre les monts Cero et Castello), se sont formés sur un corps éruptif volcanique d’origine trachytique*. Les terrains cultivés, aménagés en terrasses et en courbes de niveau, sont légèrement ou moyennement en pente, selon les cas, et leur altitude varie entre 50 et 150 m au-dessus du niveau de la mer.

Aujourd’hui

Aujourd’hui, l’exploitation agricole s’étend sur une superficie totale de 34 hectares dont 11 sont recouverts de vignes.
En 1999, nous sommes passés à une agriculture biologique et depuis 2009, nous avons commencé à appliquer les principes d’une agriculture biodynamique sur l’ensemble des terrains.
Jusqu’en 2001, toute la production était vinifiée à l’extérieur, puis, à partir de 2002, nous avons commencé à vinifier nous-mêmes notre production. Outre le vin, nous produisons également des olives pour l’huile, récoltées sur de vieux arbres sauvés de plusieurs années d’abandon, et portées ensuite au pressoir. Petit à petit, nous avons récupéré l’ensemble des oliviers grâce à un élagage sévère des plus vieux exemplaires. Et en 1997, nous avons créé une nouvelle oliveraie, composée de deux variétés locales d’oliviers : Rasara et Matosso (70 %).

Ca’Orologio est certifiée ICEA (Institut de Certification pour l’Éthique et l’Environnement) depuis 2000.

* trachytique, de trachyte, roche d’origine volcanique.