Quelques conseils de visites en Vénétie


Introduction


L’agritourisme Brolo di Ca’Orologio jouit d’une situation privilégiée, au coeur du Parc Régional des Monts Euganéens. Vous en découvrirez les beautés naturelles en parcourant ses routes et ses agréables chemins, parfaits pour les promenades à pied ou à vélo. Point de départ vers les principales villes d’art de la Vénétie, Padoue, Venise, Vérone, Vicence et Trévise, il vous permettra aussi de visiter d’innombrables sites moins connus mais pleins de charme – les caractéristiques villages médiévaux d’Arquà Petrarca, Monselice, Este et Montagnana, par exemple. Dans les environs toujours, l’abbaye bénédictine de Praglia et les magnifiques jardins de Villa Barbarigo à Valsanzibio méritent un arrêt.

À voir à Paodue et en Vénétie


Padoue, avec la basilique de Saint-Antoine, la fameuse chapelle des Scrovegni, l’église des Eremitani et ses fresques de Giotto et Donatello, n’est qu’à 30 km et est rapide d’accès par l’A13 à partir de Monselice. Le centre de Venise est bien desservi par le train depuis la gare de Monselice. Vérone, avec ses célèbres monuments et ses inoubliables spectacles d’opéra aux Arènes, mérite la visite en toute saison. Aux amateurs de sport, nous conseillons les terrains de golf de Valsanzibio, Montecchia et Frassanelle. Le dimanche, vous pourrez chiner dans une des nombreuses brocantes des villages alentour.

Este 3 km

Petite ville aux origines très anciennes, dont il faut visiter le musée national Atestino qui conserve de nombreuses pièces archéologiques. Este a joué un rôle très important au Moyen Âge en donnant son nom aux Estensi (qui ont exercé leur seigneurie sur Ferrare pendant longtemps). Vous pourrez visiter les murs d’enceinte très bien conservés et le château des Carraresi du XIVe siècle, du nom de la famille qui a donné à la ville son aspect de ville-jardin.
L’église San Martino et le Duomo sont tous deux particulièrement intéressants d’un point de vue architectural.

À ne pas manquer Este in Fiore


Arquà Petrarca 5 km

Ce petit bourg est habité depuis l’âge du bronze, comme en témoignent les vestiges de pilotis découverts à la fin du XIXe siècle sur les bords du lac de Costa, et conservés dans les musées de Padoue et d’Este. À Arquà, se trouve le tombeau de Pétrarque. Le poète s’y installa, en effet, à partir de 1370 et y passa les dernières années de sa vie. La place d’Arquà Bassa, entourée de nobles demeures gothiques du XIV et XVe siècles, est dominée par l’église Santa Maria Assunta, érigée peu après l’an 1000, où sont conservées de nombreuses oeuvres d’art parmi lesquelles des fresques des XIe, XIIIe et XIVe siècles de l’école de Giotto.


Monselice 6 km

Située au pied des Monts Euganéens, Monselice est une importante bourgade, caractérisée par une architecture médiévale. Parmi les curiosités, figurent les Sette Chiesette. Ces sept petites églises, conçues par Scamozzi, longent la petite route qui monte du centre ville jusqu’à la Villa Duodo, réalisée elle-aussi par Scamozzi. À l’intérieur du Château, dit Ca’ Marcello, est présentée une impressionnante collection de mobilier et d’armes anciennes.


Montagnana 18 km

Avec ses 24 tours hexagonales, ses remparts crénelés et son chemin de ronde, l’enceinte médiévale qui enserre le bourg sur environ 2 km, est particulièrement impressionnante. Montagnana est intéressante également pour ses palais des XVIe et XIXe siècles. De plus, on y produit un délicieux jambon cru.

À ne pas manquer Giostra della Rocca


Villas et jardins de Vénétie


Villa Barbarigo – Jardin 15 km

Merveilleux jardin, réputé pour être un des jardins les plus importants et les mieux préservés d’Europe. On y dénombre huit cents plantes de soixante six essences différentes, au milieu d’un décor de soixante-dix statues de marbre blanc, dues pour la plupart au sculpteur Meyring, quatre bassins et seize fontaines. [web…]


Abbazia di Praglia 18 km

Cette abbaye contient de nombreuses peintures intéressantes et une toile attribuée au Véronèse. Fondée en 1080 par des moines bénédictins, ce sont des moines du même ordre qui la rebâtirent en 1400 et qui l’habitent encore de nos jours. L’ancienne abbaye de Praglia est également un centre important dédié à la récupération et à la restauration de textes anciens.


La Riviera del Brenta 30 km

C’est tout au long de la route qui relie Padoue à Venise, en suivant le fleuve Brenta, que l’on peut admirer les fastueuses villas vénitiennes, anciennes maisons de campagne des nobles familles vénitiennes, qui y accédaient directement depuis leur palais de Venise, en traversant le fleuve. Parmi les plus connues, et pour n’en citer que quelques-unes, la villa Pisani à Strà et la fameuse villa palladienne, Villa Foscari Malcontenta.


Villa Foscari dite « La Malcontenta »

D’Andrea Palladio, elle fut construite vers 1555 par Nicola e Alvise Foscari. Son surnom « La Malcontenta » (la mécontente) lui viendrait d’une légende qui en avait fait le lieu d’exil d’une dame de la famille, épouse infidèle. [web…]


Villa Pisani

Majestueuse villa donnant sur le fleuve Brenta : ses 114 chambres ont accueilli doges, rois et empereurs. Aujourd’hui transformée en musée, elle conserve des oeuvres d’art et du mobilier des XVIIIe et XIXe siècles, notamment une fresque décorant le plafond de la salle de bal, chef d’oeuvre de Gianbattista Tiepolo. [web…]


Piazzola sul Brenta 45 km

Villa Contarini-Camerini

La construction de la Villa Contarini-Camerini remonte au XVIe siècle. OEuvre de Frigimelica, elle a l’apparence d’un véritable palais royal.
Son vaste jardin, avec ses canaux et ses étangs, présente un grand intérêt botanique. À l’intérieur de la villa, on remarquera plus particulièrement la « salle de musique », très appréciée par Vivaldi qui y composa ses premières oeuvres musicales. La villa renferme également de nombreuses fresques du XVIIe siècle et une très riche collection de cartes et dessins anciens. À ne pas manquer, le marché aux antiquaires qui a lieu le dernier dimanche de chaque mois, un des plus grands d’Italie ![web…]


Paodue 30 km

La ville de Padoue compte de nombreux monuments parmi lesquels la Chapelle des Scrovegni, dont les fresques de Giotto ont été récemment restaurées, le musée des Eremitani, la très célèbre Basilique de Saint-Antoine et l’École de Saint-Antoine avec ses remarquables fresques du Titien, du XVIe siècle. À voir également le Prato della Valle, une des plus grandes places d’Europe, le Jardin botanique créé en 1545, un des plus anciens d’Europe, et l’université, une des plus anciennes universités au monde, créée en 1222. Vous aurez plaisir à vous promener sur les places très colorées du centre-ville où s’installent les marchés, et sous le Salone, la grande salle suspendue du Palais de la Raison, où les boutiques proposent des spécialités gastronomiques de toute sorte. L’ancien ghetto juif est un quartier moins connu mais tout aussi fascinant et caractéristique, avec ses ruelles abritant des petites boutiques d’artisanat et d’antiquités et des bars appréciés des jeunes, où il est souvent possible de boire et de manger jusque tard le soir.


Venise 69 km

Difficile de décrire Venise… Les autres villes possèdent des trésors artistiques : Venise elle-même est une oeuvre d’art |cit| Thomas Mann


Chioggia 60 km

La délicieuse ville de Chioggia est le plus important centre piscicole du nord de l’Italie, avec ses « calli » et ses ponts enjambant les canaux. C’est la petite soeur de Venise, dont elle n’est qu’à quelques kilomètres.


Vicence 49 km

Au XVIe siècle, Andrea Palladio réalisa d’importants exemples d’architecture vénitienne à Vicence, notamment la Basilique, les palais Chiericati et Porto Breganze, le Théâtre Olympique, la très célèbre villa « La Rotonda », symbole universellement connu de l’architecture palladienne.


Asolo 78 km

Blottie entre ses hauts murs et dominée par l’ancien château de la Rocca, le petit village d’Asolo a su conserver son aspect médiéval. Ses ruelles caractéristiques sont bordées d’anciens palais et de maisons aux façades recouvertes de fresques, percées de fenêtres bifores et trifores et ornées de délicats balcons. La Loge du Capitaine, un harmonieux édifice du XVe siècle, abrite le Musée municipal. La salle « Eleonora Duse » renferme une
collection unique au monde de souvenirs, d’objets personnels et de lettres de la grande actrice.


Vérone 90 km

Connue pour ses Arènes et le mythe de Roméo et Juliette, Vérone est une ville à la beauté raffinée qui attire chaque année des touristes du monde entier. Parmi les innombrables sites à visiter, nous vous recommandons tout particulièrement le Théâtre romain, l’Arc des Gavi à Porta Borsari, les aires archéologiques de Porta Leoni et des Scavi Scaligeri.


Trévise 90 km

Dans cette ville tout en poésie et en ruelles, l’eau est partout présente. De nos jours encore, le centre historique est entouré d’une belle muraille renaissance. La Place des Seigneurs marque le coeur de la ville, elle est bordée de magnifiques palais, parmi lesquels figurent le palais du Podestat flanqué de sa Tour civique ainsi que le palais du Trecento, où se réunissait le Grand Conseil. À proximité, vous pourrez découvrir la Loge des Cavaliers, de style roman, la chapelle des Recteurs et les Buranelli, édifice du XVIe siècle, servant autrefois d’habitation pour les commerçants de l’île de Burano. Tout près de là, l’île de la Pescheria, où se tient de nos jours encore un marché aux poissons très animé. À ne pas manquer également, le Duomo qui abrite une extraordinaire Annonciation du Titien et l’église Sainte-Catherine, où l’on peut admirer les fresques de Tommaso da Modena, représentant la légende de Sainte-Ursule.